RÉEL, au service de l'emploi depuis 25 ans

 

 

RÉEL, emploi à Boufféré

 

RÉEL est une Structure d’Insertion par l’Activité Economique (S.I.A.E) qui a pour objet de permettre à des personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles, de bénéficier de contrats de travail en vue de faciliter leur insertion sociale et professionnelle.

 

Elle met en œuvre des modalités spécifiques d’accueil et d’accompagnement effectués par des conseillères en insertion socio-professionnelle.

 

 

Composition de l'association RÉEL

 

 

 

Organisation Association RÉEL

 

 

Les SIAE constituent donc l’un des principaux instruments de lutte contre l’exclusion sociale et sont de véritables tremplins vers le marché du travail.

 

 

RÉEL et son territoire

 

 

Le territoire d’action de l’Association RÉEL se trouve entre la métropole Nantaise, Cholet et la Roche-sur-Yon (environ 30-40 km).

 

Nous sommes situés au nord de la Vendée et nous couvrons 3 cantons : St Fulgent, Montaigu et Rocheservière soit 24 communes et une population de près de 60 000 habitants.

 

Au cœur du bocage vendéen, Montaigu et plus largement son bassin de vie, constitue un des pôles économiques majeurs du Sud-Loire et du Nord Vendée avec près de 1 300 entreprises et plus de 11 000 emplois (salariés du privé et emplois publics).

 

Carte de la Vendée


Carte Montaigu Rocheservière St Fulgent


L’industrie, premier employeur (37 % des effectifs salariés privés non agricoles), continue d’avoir un poids prédominant dans l’économie locale. Ces industries résistent à la situation économique grâce à un positionnement sur des secteurs porteurs et innovants.

 

Ces entreprises productrices d’emploi (Sodebo, La laiterie de Montaigu, Arrivé, VMI, les ateliers Michenaud, Tronico, etc.) expliquent le faible taux de chômage du territoire qui oscille entre 5,7 et 6%. Au 3ème trimestre 2012, ce taux est de 8.3% pour la Vendée.

 

 

Ces entreprises, justement, ont besoin de personnel spécifique dans un souci d’adaptation permanente. En effet, les besoins en personnel qualifié sont importants sur notre territoire et dans diverses filières (logistique comme agent de magasinage, production alimentaire comme ouvrier qualifié IAA, bâtiment, industrie tel que ajusteur monteur …). Cependant, le faible niveau de formation qui est assez majoritaire chez les demandeurs d’emploi du bassin, représente un inconvénient pour s’adapter à la flexibilité exigée. D’autres personnes ont des spécificités qui ne correspondent pas toujours à un marché de l’emploi sélectif.